Imprimer

Communiqué des frères Salafis d’Angleterre concernant la fitna d'Al-Hajourî

Écrit par Les frères Salafis d’Angleterre . Publié dans Articles

Parole unie des Gens de la Sunnah de Grande Bretagne sur la mise en garde contre la fitna de Yahyâ Al-Hajourî et de ses suiveurs :
Communiqué des frères Salafis d’Angleterre concernant la fitna d'Al-Hajourî (Traduit de l’Anglais par votre frère Mehdi Abou Abdirrahman)

Ceci est un document concis soulignant l’unité des mosquées salafis et des centres islamiques au Royaume-Uni concernant leur position quant à la fitnah de Yahyâ Al-Hajourî qu’Allah le guide et réforme sa situation. Après avoir beaucoup lu au sujet du différend entre Yahyâ Al-Hajourî et les savants salafis, ainsi que ses nombreuses violations de la méthodologie salafi, nous avons pris la position des savants tels le savantissime Sheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî et le savantissime ‘Oubayd bin ‘Abdillâh Al-Jâbirî et Sheikh Mohammad bin Hâdî AlMadkhalî et Sheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî qui est qu’il n’est pas quelqu’un auquel on doit se référer au sujet des affaires de la Religion et que personne ne devrait voyager à Dammâj (au Yémen) pour étudier avec lui tant qu’il enseigne dans ce centre ( en raison de son opposition à la voie des pieux prédécesseurs de cette communauté ainsi qu’à la voie du savantissime Moqbil bin Hâdî Al-Wâdi’î –qu’Allah lui fasse miséricorde).

En outre, Yahyâ Al-Hajourî lui-même n’est pas considéré comme faisant partie des savants enracinés dans la science. Leur avis (à ces savants) est qu’il faut mettre en garde contre lui et nous adoptons aussi la même position basée sur des preuves détaillées et des arguments. Nous considérons également qu’il ne faut pas étudier ni entrer en dispute avec ces jeunes qui amènent sa fausse méthodologie dans d’autres pays.

Il incombe à Yahyâ Al-Hajourî et à ceux qui sont sur sa voie parmi ses élèves et ses ardents défenseurs de craindre Allah et de se repentir à Lui et de rectifier leur situation et de manifester clairement leur retour vers la vérité (de toutes leurs erreurs) avec la même vigueur (qui les a animés) lorsqu’ils manifestaient clairement le faux. Parmi les divers fondements de la voie salafiyyah qu’il a transgressés :

 L’unité de la parole

 L’alliance à l’ensemble des Gens de la Sunnah

 La préservation du statut et de l’honneur et du respect des savants, plus particulièrement les grands parmi eux. En plus de ces diverses violations il y a de nombreuses autres déviances spécifiques prouvées de Yahyâ Al-Hajourî et de ses suiveurs et elles sont les suivantes :

1) Sa prétention (dans l’audio intitulé "Questions de Hadramawt") que le Prophète صلّى الله عليه و سلّم s’est trompé dans les moyens de prédication (wasâil ad-da’wah). Pourtant les moyens de prédication sont tawqîfî (c’est-à-dire qu’ils ne peuvent être connus qu’à travers la Révélation) ; ceci est donc une injure envers le Messager au sujet d’un point de la Religion. Voir Al-bayân al-fawrî de Cheikh ‘Arafât préfacé par Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî p.7 à 9.

2) Son affirmation de la parole qui dit que même les paroles du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم ne sont acceptées qu’avec une preuve alors que tout musulman sait que la parole du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم est une preuve en elle-même. Cette position d’Al-Hajourî ainsi que la précédente ont été fortement réfutées par le savantissime Cheikh Sâlih Al-Fawzân. Voir Al-bayân al-fawrî p.10 à 13.

3) Son accusation que certains Compagnons, en particulier ‘Othmân bnou Madh’oun –qu’Allah l’agrée- ont initié l’innovation d’al-irjâ~. Il a par la suite faussement attribué cela à Ibn Taymiyyah –qu’Allah lui fasse miséricorde. Voir Al-bayân al-fawrî p.13 et 14.

4) Son accusation (dans son livre "Ahkâm al-joumou’ah" p.303) que ‘Othmân ibn ‘Affân –qu’Allah l’agrée- a innové l’adhân supplémentaire pour le vendredi (référant à cela avec blâme) et il a déclaré que tout individu qui le suivrait en cette innovation est considéré comme étant un innovateur (moubtadi’). Cheikh Rabî’ a récemment défendu le noble Compagnon ‘Othmân –qu’Allah l’agrée- contre la parole d’Al-Hajourî et de ses suiveurs avec des preuves puissantes et un raisonnement judicieux. Voir l’article "Adh-dhabb ‘anil-khalîfati ar-râchid ‘Othmân radya Allahou ‘anh" du savantissime Cheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî sur sahab.net daté du 30 Avril 2013 (17-06-1434h).

5) Son accusation que certains Compagnons du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم ont participé à l’assassinat du calife ‘Othmân ibn ‘Affân –qu’Allah l’agrée. Al-Hajourî a déclaré :"Et la participation de certains Compagnons à l’assassinat de ‘Othmân –qu’Allah l’agrée-…". (Ahkâm al-joumou’ah p.303). Après avoir mentionné plusieurs autres "erreurs" des Compagnons, il déclare dans le même livre une demi-page plus tard : "Et toutes ces preuves que nous avons indiquées, nous n’en avons mentionné que ce qui est authentique et ce ne sont que certaines des nombreuses situations qui sont arrivées de la part des Compagnons (qu’Allah les agrée tous) et ce sont des preuves claires qu’en tant qu’individus ils ne sont pas infaillibles de commettre des erreurs graves ou mineures que cela soit en ce qui concerne ‘Othmân (qu’Allah l’agrée) ou tout autre que lui". Lorsqu’Al-Hajourî est mis en face (de la vérité) il invente des mensonges afin de s’absoudre lui-même (de l’erreur) de critiquer les Compagnons.

6) Ses attaques continues et exagérées envers les savants de la Sunnah de cette époque-ci avec injures et insultes que nous n’avons jamais entendu être jetées contre les savants de la salafiyyah. Parmi ceux qu’il a attaqués avec véhémence et injuriés : le savantissime Cheikh Rabî’ bin Hâdî Al-Madkhalî, le savantissime Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî, Cheikh Mohammad bin Hâdî Al-Madkhalî et Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî. Il déclare même certains de ces savants comme étant des hizbiyyoun (sectaires) et des innovateurs. L’extrémisme de Yahyâ Al-Hajourî l’a poussé à décrire Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî comme étant au bord de l’apostasie ainsi que d’autres exagérations qui ont été rejetées par les savants comme sa parole :"Par Allah ! Nous craignons pour lui l’apostasie ! Nous craignons qu’il sorte de la Religion !". Et sa parole :"Allah a déshonoré ‘Oubayd juste comme il a déshonoré Satan !". Il a également dit au sujet de Cheikh ‘Oubayd :"Hizbî (sectaire), obscur, inconnu, un imbécile, sa parole est comme une vieille femme flétrie qui lâche un vent, un idiot, un traître, aveugle (de ses yeux) et aveugle (en terme de clairvoyance dans la Religion), un humain sans valeur, ses efforts équivalent à rien". (Voir Al-Bayân Al-Fawrî p.29 et 30).

7) Il pratique et demande l’alliance et le désaveu entre les Gens de la Sunnah basée sur ses propres règles et ses faux principes selon lesquels toute personne qui est en désaccord avec lui est déclarée comme étant égarée. (Ecoutez l’audio de Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî : "Bayân hâl Yahyâ Al-Hajourî wal-moudâfi’în ‘anh" http://www.elbukhari.com/index.php?page=lecture&action=lec&lec=659 ).

8) Mettre en place des tests qui ne sont approuvés par aucun savant des Gens de la Sunnah puis baser l’alliance et le désaveu sur la réponse comme le fait de demander :"Quelle est ta position concernant ‘Oubayd Al-Jâbirî ?". Et : "Que dis-tu au sujet de ‘Abdoullâh Al-Boukhârî ?". Si la personne est d’accord, elle est alors considérée comme ayant une croyance et une méthodologie correctes mais celui qui n’est pas d’accord il est alors considéré comme étant égaré, méritant d’être réfuté et boycotté

9) Sa satisfaction quant aux éloges exagérés des ses suiveurs fanatiques à son sujet, (éloges) qui n’ont pas de pareil dans l’Histoire des Gens du Hadîth comme :"L’imam d’ath-thaqalayn (les Djinns et les Hommes)"(source : al-khiyânah ad-da’awiyyah p.118-119 avec la préface d’Al-Hajourî lui-même !!) ; "Notre cheikh ! Qu’Allah te protège ! Certes, je n’aurai plus de désir de poursuivre (la vie) de ce Bas-Monde lorsque tu l’auras quittée. Je jure que si j’avais poli ses chaussures (à Al-Hajourî) le temps d’une vie, cela n’équivaudrait qu’à très peu" ; "S’ils le (Al-Hajourî) faisaient fondre, sa chair fondrait en Sunnah et serait devenue les versets du Livre qui reste" (source : al-khiyânah ad-da’awiyyah p.109). Il est décrit comme quelqu’un ayant regroupé les hautes qualités du Prophète صلّى الله عليه و سلّم , des illustres Compagnons – qu’Allah les agrée tous- et des imams des pieux prédécesseurs –qu’Allah leur fasse miséricorde, et bien plus encore en terme d’exagération répugnante. Il présenta ensuite de faibles excuses et même des mensonges (essayant de justifier) comment et pourquoi cette vénération extrême à son égard (à l’image de celle des Soufites) a perduré pendant de nombreuses années : il prétend qu’il était "occupé avec ses papiers" quand les poètes récitaient ! Et cela malgré que l’on puisse l’entendre dire de sa propre voix après nombre de ces récitations "Qu’Allah te récompense en bien et fasse bénéficier (autrui) par toi ! Je demande à Allah le succès pour moi ainsi que pour toi" !!

10) Il a divisé le rang des salafis partout où ses suiveurs fanatiques se sont établis (Ecoutez l’audio de Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî : "Bayân hâl Yahyâ Al-Hajourî wal-moudâfi’în ‘anh" http://www.elbukhari.com/index.php?page=lecture&action=lec&lec=659 )

11) Sa prétention (dans son audio intitulé "Tabyîn al-kadhib wa al-mayn") que les Gens de la Sunnah sont les gens les plus proches de la vérité, le sens de cela est qu’ils ne sont pas les gens de la vérité mais les plus proches d’elle ! (Voir : Al-bayân al-fawrî bil-kachfi ‘an fasâdi ousouli wa qawâ’idi Yahyâ Al-Hajourî p.18-20). Cela est une transgression claire à la parole du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم : "Il n’y aura de cesse un groupe de ma communauté apparent sur la vérité…" Abou Al-Qâsim Al- Asbahânî –qu’Allah lui fasse miséricorde- a rapporté dans "Al-houjjah fî bayâni al-mahajjah" v.1 p.246 avec sa chaîne de narration jusqu’à Ahmad bin Sinân –qu’Allah lui fasse miséricorde- au sujet de la parole du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم : "Il n’y aura de cesse un groupe de ma communauté apparent sur la vérité…" qu’il a dit : "Ce sont les savants, les Gens de la narration (de hadîth)". Et l’imam Ahmad ibn Hanbal–qu’Allah lui fasse miséricorde-a dit :"Si ce n’est pas les Gens du Hadîth, alors je ne sais pas qui ils sont !". Rapporté par Al-Hâkim dans "‘Ouloum al-hadîth", Al-Khatîb Al-Baghdâdî dans "Charaf ashâbil-hadîth" par différentes voies (de transmission). Ibn Hajar –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit dans "Fath Al-Bârî" v.13 p.293 : "Al-Hâkim l’a rapporté dans "‘Ouloum al-hadîth" avec une chaîne de transmission qui est authentique". Qâdî ‘Iyâd –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : "Ahmad entendait par cela les Gens de la Sunnah et du Consensus et quiconque croit à la voie des Gens du Hadîth". Voir l’explication de l’Authentique de Mouslim par An-Nawawî dans le Livre de la gouvernance (kitâb al-imârah)

12) Nous ne voyons de lui aucun effort réel contre les gens de l’innovation (religieuse) mais plutôt Al-Hajourî et ses suiveurs et leur site haddâdî s’occupent à injurier et à critiquer les savants des Gens de la Sunnah cherchant et relevant les erreurs dans leurs cours, livres et fatâwâ. Plus encore, il y a rarement un pays où les Gens de la Sunnah sont présents faisant des efforts dans l’arène de la prédication sans que les Hajouriyyoun (les suiveurs d’Al-Hajourî) injurient et dénigrent les meilleurs et les plus vertueux parmi les Gens de la Sunnah ! Ils (les suiveurs d’Al-Hajourî) ne s’établissent pas dans un pays sans qu’ils ne fassent la guerre aux Gens de la Sunnah et du Consensus et si ce point était le seul point en termes de critique, il aurait suffit comme jugement contre Yahyâ Al-Hajourî et ses suiveurs.

Tous ces points ainsi que d’autres ont été enregistrés de lui et documentés et aucun repentir valable et acceptable avec toutes ses conditions n’a été observé de sa part et ce au sujet de tous ces points.

Lui et ses suiveurs sont plutôt engagés dans une argumentation sans fruit au sujet de ces points afin de défendre Yahyâ Al-Hajourî et de justifier ses paroles égarées.

De plus, ce qu’il a de faux a été clarifié par les savants salafis comme : Cheikh Sâlih Al-Fawzân, Cheikh Rabî’ bin Hâdî, Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî, Cheikh Mohammad bin Hâdî, Cheikh Ahmad bin ‘Omar Bâzmoul, Cheikh Ahmad As-Soubay’î, Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî et beaucoup d’autres.

Il est de notoriété publique que Yahyâ Al-Hajourî a été conseillé par les savants pendant plusieurs années mais sans succès. Ils ont fait preuve d’une patience immense alors qu’Al-Hajourî lui-même continuait partout sa diatribe contre les salafis. À la lumière de cela, les savants salafis ont mis en garde contre lui (et leurs paroles sont enregistrées) et de même nous mettons en garde contre lui.

Prière de visiter www.manhaj.com pour les preuves détaillées de son égarement en Anglais.

En guise de conclusion, nous conseillons les salafis qui donnent de l’importance au Livre d’Allah et à la Sunnah de Son Messager صلّى الله عليه و سلّم et à la voie salafiyyah de s’attacher aux savants des Gens de la Sunnah car ils sont le Groupe Victorieux comme cela a été rapporté par l’imam Al-Boukhârî, Ahmad bin Sinân, At-Tirmidhî et d’autres parmi les pieux prédécesseurs –qu’Allah leur fasse miséricorde- et cela est encore plus valable dans les temps de troubles.

C’est à propos des savants que l’imam Ahmad –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : "Toutes les louanges reviennent à Allah qui a établi, à chaque période d’interruption des Messagers, des gens de science. Ils appellent l’égaré à la guidance, ils sont patients quant au tort qu’ils endurent, ils font revivre le mort par le Livre d’Allah, ils redonnent la vue à l’aveugle avec la lumière d’Allah. Combien de personnes tuées par Satan ils ont fait revivre ! Combien de déviants ils ont guidés ! Comme est belle leur influence sur les gens et comme abjects ont été les gens envers eux. Ils éloignent du Livre d’Allah les distorsions de ceux qui dépassent les limites et les fausses assertions des menteurs et les (fausses) interprétations des ignorants : ceux qui lèvent haut l’étendard des innovations (religieuses) et permettent aux entraves des troubles de se relâcher". (Ar-rad ‘ala al-jahmiyyah wa az-zanâdiqah p.85 Dâr Al-Liwâ~, Ryâd).

Et aimer ces savants est l’un des signes des Gens de la Sunnah et s’opposer à eux est un signe d’égarement d’une personne. L’imam Abou ‘Othmân Ismâ’îl As-Sâbounî –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : "L’un des signes distinctifs des Gens de la Sunnah est leur amour pour les imams de la Sunnah et ses savants et ses aides et ses protecteurs et ses alliés et (de même) leur détestation des imams de l’innovation (religieuse), ceux qui appellent à l’Enfer" (‘Aqîdatou as-salaf ashâb al-hadîth p.171).

L’imam Abou ‘Othmân Ismâ’îl As-Sâbounî –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : "Il a dit : Abou Rajâ~ Qoutaybah lui a lu le livre "Al-Îmân et à sa fin s’y trouve : "Si vous voyez un homme aimer Soufyân Ath-Thawrî, Mâlik ibn Anas, Al-Awzâ’î, alors sache que c’est une personne (parmi les Gens) de la Sunnah"." (‘Aqîdatou as-salaf ashâb al-hadîth).

Le savantissime Cheikh Rabî’ Al-Madkhalî –qu’Allah le préserve- a dit : "Le point ici étant : que tous ces hommes sont des imams de la Sunnah qui doivent être aimés ainsi que ceux qui sont venus après eux …" Jusqu’à ce qu’il dise :"Donc quiconque déteste aujourd’hui Ibn Taymiyyah et ibn ‘Abdil-Wahhâb –qu’Allah leur fasse miséricorde- quel est alors son manhaj ?! Celui qui déteste Ibn Bâz, Al-Albânî, Ibn ‘Othaymîn et leurs pareils, alors quel est son manhaj ?! Il n’y aucun doute qu’il fait partie des gens de l’innovation (religieuse) et des gens de l’égarement. Et les détester (c’est-à-dire Ibn Bâz, Al-Albânî, Ibn ‘Othaymîn et ceux que le cheikh a cités fait partie des signes distinctifs des gens de l’innovation (religieuse). De même ceux qui viennent après eux (les savants) qui sont sur leur voie, nul ne les déteste si ce n’est les gens de l’innovation (religieuse)". (L’explication de ‘Aqîdatou as-salaf ashâb al-hadîth par Cheikh Rabî’p.347).

L’imam At-Tahâwî –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit dans son fameux traité dans le domaine de la croyance : "Et les savants des pieux prédécesseurs parmi les premiers et ceux parmi les Tâbi’oun qui leur ont succédés : les gens de vertu et du athar, les gens du fiqh et de la clairvoyance, ils ne sont cités que de la belle manière et quiconque parle d’eux en mal n’est pas sur la (bonne) Voie".

Ahmad bin Sinân Al-Qattân –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : "Il n’y a pas d’innovateur dans le Monde sans qu’il ne déteste les Gens du Hadîth, donc lorsqu’un homme innove (dans la Religion) la douceur du hadîth lui est retirée de son coeur". (Ma’rifat ‘ouloumi al-hadîth p.3, Charaf ashâb al-hadîth p.145, Tadhkirat al-houffâdh v.2 p.521).

Nous demandons à Allah le salut et la sécurité et toutes les louanges reviennent à Allah Seigneur des Mondes et que Sa Paix soit sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses Compagnons.


Lu et approuvé par:

 Salafi Publications, The Salafi Masjid and Islamic Centre, Birmingham.

 Masjid as-Sunnah, Bradford, West Yorkshire.

 Al-Markaz as-Salafi, Manchester.

 Masjid al-Furqaan, Stoke-on-Trent, Staffordshire.

 Masjid as-Sunnah, Cranford, West London.

 Masjid Daar as-Sunnah, Sherpherds Bush, London.

 Al-Maktabah Al-Athariyyah, East London.

 Markaz Dar at-Tawheed, Woolwich, South London.

 The Salafi Da’wah, Cardiff, Wales.

 Markaz Mu’aadh bin Jabal, Slough, England.

 Masjid Al-Huda, Bolton, Lancashire.

 Al-Markaz as-Salafi, Loughborough & Leicester.

 Al-Markaz as-Salafi, Reading, Berkshire.

 Light of Islaam, Tottenham, London.

 Daar at-Tawheed, Oxford.


Télécharger (PDF)

Source : www.salafitalk.com
Traduit de l’arabe par votre frère Mehdi Abou Abdirrahman