Mise en garde

Regroupement des paroles des savants et des gens de science parmi les étudiants en science islamique tels que Cheikh Rabî’ Ibn Hadi Al-Madkhali, Cheikh Mohammad bin ‘Abdil-Wahhâb Al-Wasâbî, Cheikh 'Arafât Al-Mohammadî, Cheikh Abou ‘Ammâr ‘Alî Al-Houdayfî, au sujet de Yahyâ Al-Hajouri, sur ses erreurs et ses déviances...

Imprimer

Clarification de l’état de Yahyâ Al-Hajourî et de ses défenseurs

Écrit par Sheikh ‘Abdoullâh bin ‘Abder-Rahîm Al-Boukhârî. Publié dans Articles

Clarification de l’état de Yahyâ Al-Hajourî et de ses défenseurs :
Sheikh ‘Abdoullâh bin ‘Abder-Rahîm Al-Boukhârî (Qu'Allah le préserve) 
...Ceux-là (les Hajâwirah) ne se sont pas installés dans un pays sans qu’ils ne soient une calamité pour les gens qui s’y trouvent !!!

Voici la traduction en langue française de la retranscription de l’audio dans lequel nos frères de la Maktaba Salafiyyah de Birmingham –lors de leur séminaire avec les savants pendant leur ‘Omrah d’Avril 2013- ont posé la question suivante au noble Sheikh ‘Abdoullâh bin ‘Abder-Rahîm Al-Boukhârî –qu’Allah le préserve- à Médine et ce au sujet de l’innovateur Yahyâ Al-Hajourî et de ses défenseurs :

" (Abou Hakîm Bilâl Davis)* :
Quelqu'un pose la question suivante : " Quel est votre conseil en ce qui concerne l’affaire de Yahyâ Al-Hajourî car nous avons à Londres des jeunes qui le défendent et le suivent ? Faites-nous bénéficier (de votre réponse), qu’Allah vous fasse (en) bénéficier ! "

La réponse de Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî –qu’Allah le préserve :

"Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, et que la prière et la salutation et la bénédiction d’Allah soient sur le Messager d’Allah ainsi que ses Compagnons.

Nous avons parlé de cette affaire il y a longtemps et ceux qui défendent cet homme sont deux genres d’individu :

- Soit quelqu’un qui ignore ce qu’il a (comme égarements) et ne connaît pas ses déviances et ses égarements et donc on les porte à sa connaissance s’il cherche la vérité ; on porte cela à sa connaissance de la meilleure des manières car peut-être reviendra-t-il (vers la vérité) si Allah le veut

- Soit quelqu’un qui sait ce qu’il a comme calamités et tares et égarements et déviances, celui-ci prend alors le même jugement que lui (Yahyâ Al-Hajourî) et il est classé avec lui. Nous demandons à Allah le salut et la protection.

Sinon au sujet de l’homme, nous avons parlé et nous l’avons réfuté anciennement et récemment et donc je ne sais pas… les choses dans lesquelles est tombé cet individu et qui sont réunies en lui si elles étaient réparties à (différents) individus, chacun d’entre eux serait jugé comme étant un innovateur en raison de l’une (de ces choses qui sont toutes réunies en Yahyâ Al-Hajourî).

Qu’en est-il alors qu’elles sont toutes regroupées en lui ?! Et parmi ces choses : sa prétention et son oppression envers le statut de la prophétie lorsqu’il a dit que le Prophète صلّى الله عليه و سلّم se trompe dans les moyens de la prédication et son accusation du Prophète صلّى الله عليه و سلّم par cette abomination (de prétendre cela) mais en outre sa parole plus grave encore lorsqu’il a autorisé que soit publiée une épître dans laquelle il y a l’affirmation que la parole du Prophète صلّى الله عليه و سلّم n’est prise qu’avec une preuve !

Quelle preuve veux-tu ? Ô toi le vilain !

Lorsque tu demandes la preuve au Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم ! Ne disons-nous pas : Le Coran et la Sunnah ? Quelle Sunnah est-ce ? La Sunnah de qui ? N’est-ce pas la Sunnah du Prophète صلّى الله عليه و سلّم ?! Allah ne dit-il pas (ce dont la traduction du sens est) : " En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en Allah et au Jour Dernier ". Sourate Al-Ahzâb v.21.

Al-Hasan Al-Basrî –qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit comme cela a été rapporté par Ibn Abî Hâtim dans Az-Zouhd: "Ils disaient : nous aimons Allah ; Allah a donc voulu qu’il y ait un signe de leur amour pour Lui et donc Il révéla (ce dont la traduction du sens est) : " Dis : Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés ". Sourate Âli ‘Imrân v.31.

Puis celui-là (Yahyâ Al-Hajourî) dit que la parole du Messager صلّى الله عليه و سلّم a besoin d’une preuve ! Qu’elle n’est acceptée qu’avec une preuve ! Et il dit (aussi) que le premier qui a dit (l’innovation religieuse) d’al-irj☠(N.d.t : De faire sortir les actions de la Foi. Donc pour les Mourjites, les actions ne font pas partie de la Foi ! Voir Charh Loum’at Al-I’tiqâd de Cheikh Al-‘Othaymîn p.88.) est (le Compagnon) ‘Othmân bnou Madh’oun –qu’Allah Le Très-Haut l’agrée. Et il dit (aussi) que des Compagnons ont participé à l’assassinat de ‘Ôthmân (ibn ‘Affân). Il a menti et il s’est débauché, qu’il soit réduit au silence !

Et il ne sait pas différencier au sujet de Mohammad bnou Abî Bakr : est-il un Compagnon ou un successeur des Compagnons (tâbi’î) ? Et le fait que cela lui soit attribué –c’est-à-dire à Mohammad qu’il a participé à l’assassinat de ‘Othmân qu’Allah l’agrée- n’est pas authentique.

Beaucoup de calamités et de tares. Qu’Allah vous bénisse ! Et…et…et… Et des choses… des choses…et des choses… Puis après tout cela certains endossent la cuirasse ! Des calomnies envers les Gens de la Sunnah (par Yahyâ Al-Hajourî) et son oppression envers les Gens de la Sunnah.

Son ignorance (dans la science) du hadîth -(science) dans laquelle il se met en avant- lorsqu’il dit : le hadîth akhrajahou ‘Abder-Rahmân bnou Hasan (N.d.t : L’illustre savant Cheikh ‘Abder-Rahmân bnou Hasan Âli Ach-Cheikh mort en l’an 1285 de l’Hégire. Il est le petit-fils de Cheikh Al-Islâm Mohammad bnou ‘Abdil-Wahhâb- qu’Allah leur fasse miséricorde à tous deux.) dans "Fath Al-Majîd (N.d.t : C’est l’explication de Kitâb At-Tawhîd de son grand-père. Cheikh Sâlih Âli Ach-Cheikh dans son explication de Fath Al-Majîd v.1 p.13 rapporte d’ailleurs qu’il l’a étudié avec son grand-père jusqu’au chapitre sur la sorcellerie.)" : est-ce que ce livre est un livre de ‘azwoun (source de laquelle on cite le hadîth) à la base pour que tu attribues (le hadîth) à ce livre en disant ‘Abder-Rahmân bnou Hasan dans "Fath Al-Majîd"?! Il (Yahyâ Al-Hajourî) ne connaît pas le sens du takhrîj qu’Allah vous bénisse !

Puis ces choses se sont prolongées et se sont prolongées… Qu’est-ce que cet homme qui a lié l’alliance et le désaveu à ses paroles ?! Une exagération sans pareille ! Ils ont affecté le prêche partout : celui qui ne dit pas ce que dit Yahyâ alors sa parole est fausse et donc il est un hizbî (sectaire) et donc il est ceci… Ils ont lié l’alliance et le désaveu à ses articles et à ses paroles. C’est cela innover dans la Religion.

Ils ont divisé la communauté islamique salafî partout et vous, vous voyez et vous entendez dans vos pays et nous, les étudiants (en sciences islamiques) nous viennent de partout parlant de cette manière :

Certains d’entre eux (les suiveurs de Yahyâ Al-Hajourî appelés par certains gens de science Al-Hajâwirah) partent (étudier) un mois ou deux ou trois ou ils restent là-bas (à Dammâj) peu de jours ou peu de nuits puis retournent dans leurs pays.

On me contacte de Moscou (pour me dire) : ils ont assisté (à des cours à Dammâj) puis sont revenus avec des fascicules (dans lesquels il est écrit) : ‘Oubayd (N.d.t : En référence à Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî, grand savant et imam parmi les imams de la salafiyyah comme l’a dit le porteur de l’étendard de la science de la critique et de l’éloge Cheikh Rabî bin Hâdî Al-Madkhalî.) est un hizbî ! ‘Abder-Rahmân Al-‘Adanî (N.d.t : Le noble cheikh salafî et élève de Cheikh Moqbil bin Hâdî Al-Wâdi’î.) est un hizbî ! Untel est un hizbî ! Toi tu parles de ce qui était auparavant l’Union Soviétique ! Des gens qui ne savent peut être pas comment adorer Allah et dont certains n’ont pas prononcé les deux attestations de Foi ! Et toi tu leur distribues des fascicules (dans lesquels il est écrit) : "Untel est un hizbî ! Untel est un hizbî ! Untel est ceci ! Untel est cela !". Est-ce que cela fait partie de la Religion d’Allah ?! Tu divises les gens et tu les déchires en raison de choses et d’égarements et de déviances et de calomnies et de mensonges clairs comme le soleil en plein jour !

Nous avons vu en Indonésie des écrits qui sont encore en ma possession à l’heure actuelle : des livres, des écrits publiés par les imprimeries sur la hizbiyya de ‘Oubayd et la hizbiyya d’untel et la hizbiyya d’untel. Qu’est-ce donc que cela ? Quiconque ne dit pas cela est un hizbî et un innovateur ! Nous demandons à Allah de nous protéger de l’égarement ! Ils ont noué l’alliance et le désaveu en fonction de ces articles corrompus et perdus.

‘Abdel-Hamîd Al-Hajourî –ce suiveur (N.d.t : Littéralement : Celui qui le suit comme sa queue.) de Yahyâ- dit dans le livre qu’il a intitulé "Al-khiyânah ad-da’awiyyah hajar wa ‘athrah fî tarîq ad-da’wah as-salafiyyah" qui a été lu et préfacé par Yahyâ le fils d’untel… et bien sûr ils lui ont donné des surnoms qu’il ne mérite en rien et que Yahyâ Al-Hajourî l’a lu et a autorisé sa diffusion, qu’y a-t-il dans ce livre ?

De nombreuses déviances, parmi elles : des vers de poésie qui indiquent "al-houloul" et "al-ittihâd"8, que s’ils le (Yahyâ Al-Hajourî) faisaient fondre sa viande fondrait en Sunnah et il deviendrait les versets du Livre qui perdurent. Qu’est-ce que c’est que cette houlouliyyah et ce wahdatou al-woujoud ?! Yahyâ s’il fondait, sa viande fondrait en Sunnah et ce qui reste de ses os et de sa moelle serait les versets du Livre ?! Ceci n’a pas été dit au sujet du Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم – Ô cheikh ! Cela n’a pas été dit au sujet des gens les plus nobles après le Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم : les Compagnons.

Ici à la Mosquée du Prophète صلّى الله عليه و سلّم , comme cela est rapporté par Ahmad et d’autres avec une chaîne de transmission authentique que des Compagnons ont divergé avec Ibn ‘Abbâs –qu’Allah les agrée tous. Il leur dit : "Le Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم a dit" et eux disent : "Abou Bakr et ‘Omar ont dit". Il leur dit : "Il est craint que des pierres tombent sur vous du ciel : je vous dis : le Messager d’Allah صلّى الله عليه و سلّم a dit et vous dites : Abou Bakr et ‘Omar ont dit !". Puis celui-là le poète vient et dit ; ils disent dans ce livre d’un poète parmi les poètes qui ont écrit un poème faisant l’éloge de celui-là –poème qui n’a ni queue ni tête !- il dit : "s’ils le (Yahyâ Al-Hajourî) faisaient fondre, sa viande fondrait en Sunnah et il deviendrait les versets du Livre qui perdurent !". Et ils le décrivent comme étant "Imâm ath-thaqalayn" c’est-à-dire l’imam des Hommes et des Djinns ! C’est-à-dire : même les Djinns ils ne les ont pas laissés ?! Si quelqu’un parmi les Djinns ne dit pas que Yahyâ est son imam, qu’est-il alors ? Il est pour eux plus égaré que l’âne de sa famille ! Qu’est-ce donc que cela ?! Ils n’ont laissé ni arbre ni pierre ni glaise ni Hommes ni Djinns !

Ô frères ! C’est la Religion d’Allah ! Le Prophète صلّى الله عليه و سلّم est venu aux gens avec la guidance : Allah dit (ce dont la traduction du sens est) : " Nous t’avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur ". Sourate Al-Fath v.8. Allah dit (ce dont la traduction du sens est) : " Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’Univers ". Sourate Al-Anbiy☠v.107.

Ceux-là (les Hajâwirah) ne se sont pas installés dans un pays sans qu’ils ne soient une calamité pour les gens qui s’y trouvent. Ils jugent les gens comme étant des criminels et les jugent comme étant des hizbiyyoun (des sectaires) (et ils font cela) en raison de ce genre de déviances. Que cherches-tu ? Ô mon frère ! L’affaire ne requiert pas ces éclaircissements car l’aube apparaît (clairement) à toute personne ayant des yeux, pour ceux qui veulent voir ! Et après cela on calomnie ?!

Et ajoute (d’autres choses) à cela ! C’est-à-dire que ceci n’est qu’une partie et un ensemble de ce que cet homme a comme déviances dans la croyance et comme sévères déviances (dans le domaine de) la science que même les petits et les enfants (qui connaissent) l’unicité n’ont pas !

Quant au comportement et à l’obscénité et à l’indécence dans le langage alors dis ce que tu penses et n’ai pas peur d’exagérer ! Je dis : dis ce que tu penses et n’ai pas peur d’exagérer ! Moi j’ai entendu, certains étudiants en sciences islamiques sont venus me voir lorsque la corne d’Abou Al-Hasan est apparue –Abou Al-fitan (N.d.t : Surnom que des gens de science lui ont donné en raison des nombreux troubles et problèmes qu’il a causés aux salafis. 10 N.d.t : Voir la série) Al-Masrî Al-Ma’ribî - sa fitnah avait commencé à cette époque et des étudiants étaient venus me voir disant qu’Al-Hajourî avait réfuté ! Et ce en trois cassettes à tel point qu’il a été dit qu’il a été le premier à parler ! Comme si ce qui est important c’est de savoir qui est le premier à avoir parlé ! Ce qui est important c’est que l’on parle avec science et pas que l’on parle avec ignorance et ce que ce soit le premier ou le dernier ou celui entre les deux. Et Allah dit (ce dont la traduction du sens est) : " Et quand vous parlez, soyez équitables ". Sourate Al-An’âm v.152.

J’ai donc écouté ces trois cassettes. Ô mon frère ! Par Allah ! Qu’Allah me protège ! Si seulement je ne les avais pas écoutées en raison de l’indécence qui s’y trouve en sachant que j’ai réfuté Abou Al-Hasan et en sachant qu’il fait partie des égarés de cette époque et qu’il est un déviant. Et j’ai écrit des réfutations contre Abou Al-Hasan (N.d.t : Voici le lien de cette réfutation : http://www.elbukhari.com/index.php?page=ebook&action=book&book=7). Mais il est obligatoire que la réfutation se fasse avec science !

Ibn Taymiyyah –qu’Allah lui fasse miséricorde- dit dans sa réfutation d’Al-Bakrî : "La science est deux choses : une citation certifiée ou une recherche argumentée et toute autre chose n’est qu’un radotage embelli".

(Yahyâ Al-Hajourî) dit (dans les cassettes) : "Ô untel ! Lève-toi ! Qu’as-tu au sujet d’Abou Al-Hasan ? "J’ai qu’il faisait telle et telle chose !" Et je ne sais quoi ! "Malheur à lui !" Et je ne sais quoi ! "Ô untel ! Lève-toi ! N’as-tu pas de poème ?" "Pisse sur lui !" "Ne pisse pas sur lui !" (N.d.t : Nous nous excusons de ce type de langage auprès du lecteur mais nous sommes obligés de rapporter ce genre de propos comme l’a fait Cheikh ‘Abdoullâh Al-Boukhârî afin de montrer l’indécence et l’obscénité de Yahyâ Al-Hajourî.)

Tout est de cette manière : "Pisse !" "Ne pisse pas !" Et je ne sais quoi ! Des obscénités ! Des paroles déplacées ! Et donc après quelques jours lorsqu’il me questionna (au sujet de ces cassettes) je lui répondis que c’était parmi les pires choses que j’avais pu entendre dans ma vie : ces cassettes en raison de ce qu’elles contiennent comme obscénité et indécence alors que le Prophète صلّى الله عليه و سلّم n’était pas grossier (N.d.t : Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim. Cheikh Al-‘Othaymîn dit dans l’explication de ce hadîth que le Prophète était le plus éloigné des gens quant à l’indécence dans les paroles et les actions. Voir : http://www.ibnothaimeen.com/all/books/article_18218.shtml) ni les Compagnons –qu’Allah les agrée tous- car ils suivaient son exemple.

(Al-Hajourî) : Injures ! Insultes ! Insultes ! Insultes ! Insultes ! Qu’Allah nous préserve de cela ! Tous les jours ils lancent des paroles indécentes qui indiquent une rage sévère, qu’Allah nous préserve de cela !

Nous demandons à Allah le salut et la préservation !

Quoiqu’il en soit, ne vous occupez pas de ce genre de personnes car nous (l’) avons réfuté et nous avons parlé sur lui anciennement et l’affaire n’a fait que se clarifier de plus en plus pour celui qui était confus ou indécis– et toutes les louanges reviennent à Allah !


(*) N.d.t : C’est un des prédicateurs anglophones salafis de la Maktaba Salafiyyah de Birmingham. Il a étudié à la ville prophétique de Médine chez d’illustres savants tels Cheikh Hammâd Al-Ansârî et Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî qui le considère comme son élève et beaucoup d’autres.


Ecouter le Sheikh :

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.



Télécharger (PDF)| Télécharger (mp3)  |   Durée : 0 h 12 min

Source : www.elbukhari.com
Traduit de l’arabe par votre frère Mehdi Abou Abdirrahman